Jordanie

aux royaumes d'edom et de moab dans la bible

 

Édom est un petit royaume du Proche-Orient ancien situé au sud de la mer Morte, au sud de la Transjordanie et de la Judée, de part et d’autre de la vallée de l'Arabah. Le terme Édom désigne à la fois un peuple, les Édomites, et une région. Comme les royaumes israélite et moabite voisins, le royaume d'Édom apparaît à l'âge du fer. Il perdure pendant trois siècles, du 8è au 6è siècle av. J.-C. environ, durant lesquels il se confronte à ses voisins : Juda au nord-ouest et Moab au nord-est.


Le petit royaume de Moab apparaît au Levant à l'âge du fer. Il existe aux côtés des royaumes d'Israël, de Juda et d'Ammon. Il tombe comme eux sous la domination assyrienne au 8è siècle av. J.-C.. L'histoire du royaume est mal connue. Dans la Bible Hébraïque, les Moabites sont apparentés aux Israélites. La Bible présente les rapports conflictuels entre Moab et les royaumes israélites voisins. La découverte archéologique la plus connue en relation avec Moab est la stèle de Mesha, qui décrit la victoire moabite sur un des fils d'Omri, monarque de Samarie. 

 

Pétra

Pétra (de πέτρα petra, « rocher » en grec ancien, de son nom sémitique1 Reqem ou Raqmu (« la Bariolée »), est une cité nabatéenne préislamique de l'actuelle Jordanie située dans le Wadi Rum. Créée dans l'Antiquité vers la fin du viiie siècle av. J.-C. par les Édomites, elle est ensuite occupée vers le vie siècle av. J.-C. par les Nabatéens qui la font prospérer grâce à sa position sur la route des caravanes transportant l'encens, les épices et d'autres produits précieux entre l'Égypte, la Syrie, l'Arabie du Sud et la Méditerranée. Vers le viiie siècle, la modification des routes commerciales et les séismes entraînent l'abandon progressif de la ville par ses habitants. Pétra a abrité à son apogée jusqu'à vingt-cinq mille habitants. Tombé dans l'oubli à l'époque moderne, le site est redécouvert par le monde occidental grâce à l'explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.

 

macheronte

Machéronte est la forteresse hérodienne où Jean-Baptiste fut décapité. La forteresse domine la mer Morte depuis la rive jordanienne.

Région de Pétra
Région de Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Entrée au site de Pétra
Entrée au site de Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Entrée au site de Pétra
Entrée au site de Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Entrée au site de Pétra
Entrée au site de Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Pétra
Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Pétra
Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Pétra
Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Pétra
Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
Pétra
Pétra

Photo: E. Pastore

press to zoom
 

madaba

La carte de Madaba ou mosaïque de Madaba est une mosaïque dans l'église Saint-Georges de Madaba, en Jordanie. Elle est connue pour être la plus vieille représentation cartographique qui nous soit parvenue de la terre sainte et en particulier de Jérusalem, et de la Décapole. Elle date de la fin du 6è siècle.

Vue sur la colline où se tenait la forteresse de Machéronte
Vue sur la colline où se tenait la forteresse de Machéronte

Photo: E. Pastore

press to zoom
Colline de Machéronte
Colline de Machéronte

Photo: E. Pastore

press to zoom
Messe à Machéronte
Messe à Machéronte

Photo: E. Pastore

press to zoom
Troupeau de moutons à Machéronte
Troupeau de moutons à Machéronte

Photo: E. Pastore

press to zoom
Machéronte
Machéronte

Photo: E. Pastore

press to zoom
Vue sur la mer Morte depuis la région de Machéronte
Vue sur la mer Morte depuis la région de Machéronte

Photo: E. Pastore

press to zoom

Pour en savoir plus sur la mosaïque de Madaba,
visitez notre page ici.

Eglise de Madaba
Eglise de Madaba

Photo: E. Pastore

press to zoom
Eglise de Madaba
Eglise de Madaba

Photo: E. Pastore

press to zoom
Ce qu'il reste de la mosaïque de Madaba
Ce qu'il reste de la mosaïque de Madaba

Photo: E. Pastore

press to zoom
Jérusalem sur la mosaïque de Madaba
Jérusalem sur la mosaïque de Madaba
press to zoom
 

mont nebo

Le mont Nébo (en hébreu : הר נבו ; en arabe : جبل نيبو, « colline, tumulus ») est un sommet de 817 mètres situé dans l'Ouest de la Jordanie actuelle. Le récit biblique du livre du Deutéronome (chapitre 34) relate comment Moïse, interdit d'entrer sur la Terre promise vers laquelle il a conduit les Hébreux sortis d'Égypte, observe le Pays de Canaan du haut de cette montagne avant d'y mourir à 120 ans (Deutéronome 34,5–6 ).

 
Arrivée au Mont Nébo
Arrivée au Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Vue depuis le Mont Nébo
Vue depuis le Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Eglise du Mont Nébo
Eglise du Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Mosaïque dans l'église du Mont Nébo
Mosaïque dans l'église du Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Serpent d'airain au Mont Nébo
Serpent d'airain au Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Mont Nébo
Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Vue sur la terre promise depuis le Mont Nébo
Vue sur la terre promise depuis le Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom
Vue depuis le Mont Nébo
Vue depuis le Mont Nébo

Photo: E. Pastore

press to zoom